new design times

Winterthur

L'Art de Vivre d' Henry du Pont

Demeure d'henry du pont de nemours

Winterthur est l'ancienne propriété de famille d'Henry Francis du Pont (1880-1969), un illustre descendant de la famille américaine d'origine française, les du Pont de Nemours. Le premier des du pont à s'installer aux USA fut Pierre Samuel du Pont de Nemours qui fuit la France pour sauver sa vie en 1799. Winterthur se situe dans la vallée de Brandywine dans le Delaware, un état verdoyant et vallonné situé à deux heures de voiture au sud de New York. La propriété fut crée aux débuts du 19ème siècle par les Bidermann, une famille originaire de Winterthur en Suisse. Antoine Bidermann, le fils d'un des investisseurs à l'origine de la création de la société Nemours & Co, fut envoyé aux USA par son père pour vérifier l'?tat des finances de la société. Séduit par le Delaware il ne retournera pas en Suisse et il épousera plus tard Mary Evelina du Pont. Quand il mourut son fils vendit Winterthur à son oncle, Henry du Pont. C'est son petit-fils Henry Francis qui fit de Winterthur ce qu'elle est aujourd'hui. Henry Francis était étudiant à Harvard quand sa mère mourut et qu'il fut appelé par son père pour prendre la responsabilité de la propriété familiale. Etudiant l'agriculture et l'horticulture il mena la vie de gentleman farmer, transformant la propri?t? en un ensemble de fermes utilisant les techniques les plus en pointes de son époque. Ce n'est que dans les ann?es 1920 qu'il d?veloppera une véritable passion pour les arts décoratifs.

Henry Francis commencera par s'intéresser aux créations d'immigrés de Pennsylvanie d'origine allemande. Environ cent milles européens d'origine du Palatinat et de la Suisse Allemande émigrèrent en Pennsylvanie au 17ème et 18ème sicle. Nombre d'entre eux étaient des artisans remarquables et beaucoup des plus beaux meubles et objets fabriqués en Amérique du Nord à cette époque le furent par eux. Par la suite Henry Francis ?tendra son intérêt à l'ensemble des arts décoratifs. Il constituera une collection qui aujourd'hui compte plus de 100.000 pièces.

chinese room winterthur

Les bâtiments de la propriété furent progressivement adaptés et agrandis pour pouvoir abriter une collection aussi vaste. Non seulement Winterthur était une propriété destinée à accueillir famille et amis dans les meilleurs conditions mais elle était aussi une sorte d'oeuvre d'art en permanente transformation. Henry du Pont voulait entretenir ses hôtes avec un raffinement exquis, digne des grandes propriétés européennes du 18ème siècle. Le décor changeait en permanence pour s'adapter aux saisons, aux couleurs de la nature et des bouquets de fleurs que l'on trouvai tà profusion dans toutes les pi?ces de la maison. Rideaux, sièges, tapis services de table devaient être en harmonie perpétuelle. La maison disposait de 80 services en porcelaines pour pouvoir choisir celui qui conviendrait le mieux.

Ce qui est exceptionnel à Winterthur:

La nature et les jardins : L'agriculture et les jardins furent la premère passion d'Henry Francis du Pont. Le Delaware et sa campagne vallonnée et verdoyante étaient les décors parfait pour tout paysagiste inspiré La propriété d'aujourd'hui comporte 400 hectares de terrain mais dans les années 30 sa surface était d'environ mille hectares. Quelque soit l'époque de l'ann?e il y a quelque chose à voir pour celui qui s'int?resse aux fleurs et à l'horticulture. La période la plus spectaculaire s'étend du début février au début de juillet. Henry Francis entreprit des plantations de grande envergure pour que la nature éblouisse les visiteurs. Bulbes, azalées, pivoines, arbres et autres fleurs furent plantés en grandes quantités (par exemple en 1909 et 1910 60.000 bulbes importés principalement de Hollande furent plantés dans le parc).

Les collections de textiles: Au cours du temps Henry Francis devint un amateur et un connaisseur de textiles anciens de toute origine. Il a constitué à Winterthur une des plus belles collections privées qui existe dans le monde. Mais ici à la différence de la plupart des Musées, vous pouvez ici voir dans chaque pièce des textiles d'exception dans les décors pour lequel ils ont été conçus. Une mention particuli?re doit être faite à l'exceptionnelle collection de broderies et travaux d'aiguille d'origine amèricaine.

De façon inhabituelle pour son époque ce fut Henry et non sa femme qui fut le grand ordonnateur en matière de décoration de la maison. Chaque matin collaborateurs, employés et fournisseurs faisaient la queue pour recevoir les ordres et mettre en oeuvre les différents aménagements ou achats du jour. Rideaux et tapisserie des sièges étaient régulièrement changés pour que les couleurs de la maison soient en harmonie avec les saisons. Les bâtiments eux-mêmes éaient en perpétuelle reconstruction tant ils devaient être modifiés et agrandis pour pouvoir accueillir des collections en expansion perpétuelle !

Bien que les murs de pièces de réception soient couverts de tableaux, portraits et paysages, les murs des chambres à coucher sont presque toujours décorés de charmantes et émouvantes oeuvres de broderie et d'aiguille du 17ème et 18ème siècle, la plupart d'origine d'Amérique du Nord.

Meubles et Arts décoratifs :La propriété comprend 173 pièces enti?rement meublées de meubles anciens de très grande qualité, le plus souvent originaire des Etats Unis. Vous avez ici certainement une des plus importantes collections au monde pour ce type d'oeuvres d'art. Leur présentation est à la hauteur et vous aurez toujours lors de votre visite le sentiment d'intimité que l'on peut avoir dans une maison réellement habiéte. En 1951 alors qu'Henry du Pont était encore en vie, le bâtiment principal fut ouvert au public. Henry et sa famille déménagèrent pour s'installer dans une autre maison proche et plus petite.

Non seulement Winterthur est la possibilité de voir une collection d'art décorative exceptionnelle dans le contexte de la vie réelle mais elle est aussi un témoignage unique du style de vie d'une élite fortune des Etats Unis dans la première moitié du 20ème siècle. Et il faut le dire tout cela est bien loin des clichés le plus souvent véhiculés en Europe. Tout amateur européen visitant la cote est devrait faire une étape ici. Il en profitera aussi pour visiter la fondation Barnes et le Musée des Beaux-arts de Philadelphie qui valent vraiment le voyage.

 

N'oubliez pas non plus de visiter une des autres anciennes propriétés de la famille du Pont, Longwood Gardens, un des plus beaux jardins des USA qui se trouve à quelques km de Winterthur

Le New Design Times remercie aussi Linda Eaton, conservateur au musée de Winterthur, grâce à qui nous avons pu visiter le musée dans des conditions exceptionnelles.
Crédit photographique : Winterthur Museum

Accès & Cartes